Bandeau
Les Archives André Arru
Slogan du site
Descriptif du site
Tract anarcho-syndicaliste - Toulouse - 1944
Article mis en ligne le 18 février 2011

par SKS
logo imprimer

La photocopie de ce document, conservée par André ARRU, portait au bas de la première page cette mention manuscrite : « un des premiers tracts sortis à Toulouse en 1944 juste après la libération de cette ville ».

GROUPES LIBERTAIRES à tendance ANARCHO-SYNDICALISTE De la Région Toulousaine

Cher Camarade,
Si tu aspires à voir une société meilleure dont les buts soient élevés, où la raison, la solidarité, la justice, ne soient pas que des mots, il faut que tu lutte, il faut que tu milite, il faut que tu fasse connaître : notre raison, notre solidarité, notre justice.

L’Anarcho-Syndicalisme est la synthèse du règne de l’ordre économique le plus rationnel dans la liberté la plus grande.

Nous n’atteindrons pas cet idéal d’un seul coup, nous ne sommes pas des magiciens ; mais, nous pouvons l’atteindre peu à peu, sans rien abandonner de nous-mêmes, sans donner de gages à personne, sans finasser, sans duper, mais en nous appuyant sur les circonstances.

Le syndicalisme étant une des bases de l’organisation sociale que nous préconisons, c’est dans l’organisme syndical le plus nombreux, le plus représentatif de la classe ouvrière que nous devons agir, c’est-à-dire la C.G.T. Il ne s’agit pas de noyauter, mais d’apporter au syndicalisme, notre enthousiasme révolutionnaire, nos conceptions et nos traditions syndicalistes.

Notre présence au sein de la C.G.T. aura donc pour raison de maintenir le syndicalisme dans ses buts intangibles dont les bases furent jetées par nos vieux militants libertaires fondateurs de la C.G.T. : les PELLOUTIER, POUGET, YVETOT et autres.

Ses buts les voici :

INDEPENDANCE ET AUTONOMIE ABSOLUES DU MOUVEMENT SYNDICALISTE VIS-A-VIS DES PARTIS POLITIQUES.

Liberté de parole, de réunions, d’écrits, pour tout ce qui concerne l’organisation économique du pays et de la PAIX.

Remise entre les mains des travailleurs des moyens de production.

Remise aux mains de l’organisation syndicale de la direction économique intérieure et extérieure du pays.

Création des coopératives de production et de distribution.

Disparition des banques et du principe d’intérêt et de toutes les oligarchies financières.

Gratuité totale de l’enseignement.

Mise sur pied d’un plan d’urbanisme.

Conditions nouvelles de vie et de travail de la femme et de l’enfant.

Le syndicalisme ne représentant qu’une partie de la synthèse anarcho-syndicaliste, il est indispensable que notre action se complète par la création de groupes libertaires à tendance ANARCHO-SYNDICALISTE ayant pour tâche de diffuser notre idéologie complète à l’extérieur du mouvement syndical.

Nous envisageons donc pour ces groupes un travail actif dans le cadre strict de l’anarcho-syndicalisme, tâches qui peuvent se résumer ainsi :

Parution d’un périodique reflétant notre action syndicale et diffusant nos plans sociaux.

Tracts, brochures, conférences.

Ecoles de militants.

Créations de bibliothèques populaires.

Créations de coopératives, restaurants ouvriers, écoles rationnelles et coopératives.

Etc..Etc..

La propagande de nos Groupes Libertaires à tendance Anarcho-Syndicaliste, doit rester dans un cadre économique et social pratique. Elle doit être simple, claire, précise, compréhensible à tous. Elle doit tenir compte des circonstances et du milieu social dans lesquels nous vivons. Ne point se perdre dans des spéculations de haute philosophie qui ne sont en somme que des récréations spirituelles, mais qui n’amènent à aucun résultat concret. C’est la lutte au jour le jour qu’il faut mener pour la réalisation de cette Société Nouvelle où le règne de la liberté et du bien-être sera l’aube d’une évolution sans fin de l’humanité.

Les Groupes Libertaires à tendance Anarcho-Syndicaliste seront liés entre eux par des Fédérations Régionales, elles-mêmes reliées par une Fédération Nationale. Ceci mis sur pied, nous nous attaquerons à la création d’une Fédération Internationale vraiment active.

Cher Camarade, nous croyons que tu comprendras la nécessité de la mise en route de ce plan. Il faut agir, AGIR, A G I R. Nous avons perdu dans le passé trop de temps en futiles discussions, il faut que la leçon de notre impuissance actuelle nous serve. Jusqu’à présent, nous savions ce que nous voulions, à présent nous devons savoir comment nous le voulons.

Réponds-nous, pour nous donner ton avis et nous espérons ton adhésion ainsi qu’un résultat appréciable de ton travail.

Accepte, cher camarade, nos fraternelles amitiés.

Les groupements Libertaires à tendance
Anarcho-Syndicaliste de Toulouse.

Répondre à : A. ARRU, Restaurant du Château Fleuri, 21 rue St-Rome
TOULOUSE H-G.


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.28